CIOFF

Festival

ASBL Macadanse

Festival 2009

  • Les Groupes / Le Programme
  • Les Groupes

    L'Italie avec le groupe "I Guillary" de Minturno

    Ils ont passé toute la semaine dans notre ville et nous ont présenté leurs danses, musiques et chants traditionnels. Le Groupe Folklorique “I Giullari” Né en 1954 sur l’initiative d’un groupe de jeunes, pour conserver les traditions de Minturno, a cherché de garder dans les chansons et les danses, la gaieté et le bonheur de vivre d’un peuple avec beaucoup de traditions qui ont survécu à plusieurs invasions. Minturno Est une petite ville plaisante située à quelques 150 kilomètres de Rome et 80 kilomètres de Naples. Les Giullari ont cherché à représenter l’esprit « Aurunco » en participant à des manifestations internationales, nationales et paysannes. Leur succès est dû à l’authenticité et la beauté de leurs costumes. Le costume « La Pacchiana » est le plus beau costume d’Italie qui fût porté au mariage de Umberto II de Rome 1930. Il a reçu le premier prix au « Festival International du Folklore » à Bogota (Colombie) en 1981. Les danses et les chansons les plus représentatives sont: - La danse «Saltarello», qui était exécuté à l’occasion des récoltes abondantes ; - La «Tarantella», une danse joyeuse exécutée par les paysans à toutes les occasions de joie du pays ; - La «Sposalia» ou danse des roses : c’est la danse du banquet nuptial faite en l'honneur des mariés et où les jeunes offraient, durant le banquet, une rose à la mariée; - Le «Sagra delle Regne», fait ressortir l’esprit religieux de la fête du blé célébrée à Minturno dés 1367 en l'honneur de Notre-Dame des Grâces. La danse symbolise le battement de l'épi du blé dans l’air ; - La «Vendemmiata», est une danse de source païenne qui représente les phases de la vendange avec la dégustation du premier vin; - La «Rezzolata», est la danse de remerciement des pécheurs, dansée sur les rives de la mer. Les instruments employés par Les Giullari sont : L’accordéon, le petit orgue, le puti-pu, le petit tambour, le fifre, la mandoline et la guitare.

    La Hongrie avec le groupe "Fregeteges" d'Ököritòfülpös

    Suite à d'exceptionnels orages dans leur village, le groupe "Fregeteges" n'a pu se déplacer chez nous cette année.

    L'Indonésie avec le groupe "Gamelan Bali"

    I Made Agus Wardana est né à Bali en 1971. Après un parcours prestigieux de danseur et de joueur de Gamelan, en 1996, il est envoyé à l’Ambassade d’Indonésie de Bruxelles en mission culturelle. Il participe à de nombreux festivals culturels en Inde, Corée du Sud, Grande Bretagne, Pologne, France… Il fonde en 1998, le "Gamelan Salingasah", un groupe de musique "Gamelan" Belge, Balinais et Indonésien, avec pour esprit d'entrainer et motiver musiciens et danseurs. Il crée ainsi un ensemble professionnel aux Arts du Spectacle de Bali.

    La Géorgie avec "le Ballet National de Tbilissi"

    L'ensemble national "Géorgian Folklore" fut fondé en 1984. Il fut notamment présent en Pologne, Italie, Belgique, Grèce, Espagne, Allemagne, Russie, Italie, Tchéquie. Il peut s'enorgueillir de trois médailles d'or et de six prix spéciaux. Il est constitué de 40 danseurs et musiciens. L'origine et le contenu des danses sont tirés des rites, des cérémonies, du travail et des jeux. Dans les danses d'homme, chaque danseur est subordonné à des exigences prévues dans un plan commun et répondant au caractère de la danse. Ils doivent conserver leur individualité : quelques danses provoquent une compétition entre partenaires dans le domaine de la force, l'agilité, l'élévation et la hardiesse. Le rôle des femmes est très intéressant. Elles ne cherchent jamais ouvertement à attirer l'attention de leur partenaire dans la danse. Elles donnent l'impression d'ignorer leur danseur en maintenant une attitude distante et discrète.

    La Flandre avec le groupe "Gelmel"

    Après leur succès de 2007, nous avons été très heureux de les accueillir à nouveau. Ils étaient présents aux deux soirées du festival. Depuis sa naissance en 1968, GELMEL a souvent interprété le rôle de pionnier dans le monde de l'art populaire flamand. Il se présente aux festivals nationaux et internationaux en présentant ses "suites" courtes traitant de thèmes de la vie populaire flamande avec ses costumes traditionnels, ses objets (comme des chevaux de carrousel peints à la main), son accompagnement musical et ses chants. Ce groupe nous enchante par le dépouillement de ses chorégraphies, son humour et ses couleurs. Ils nous ont encore apporté leur énergie pour nous faire partager la richesse de leur patrimoine.

    La Wallonie avec le groupe "La Saltarelle"

    La Saltarelle, sous la direction de son chorégraphe Dany Monville, a proposé deux suites pour ce festival 2009. Une suite de la Renaissance Noble et une autre suite de danses 18ième siècle.

    ©2007 ASBL Macadanse - Nous contacter